2017-2025 : Misez sur le développement de votre agilité managériale

le 25 janvier 2017

, , , , , , , , , ,

Vous avez mesuré l’urgence de changer en 2017, dans la perspective de 2025. Quelles compétences développer ? Quelles pratiques faire évoluer ? La première des compétences à déployer, c’est votre capacité d’adaptation rapide, autrement dit votre agilité managériale.

 

Dans le contexte actuel et a fortiori celui de demain, tel que décrit dans le précédent article, les compétences de base des managers (écoute active, motivation, animation de réunion, communication….) ne sont plus suffisantes. De nouvelles compétences mieux adaptées sont à développer. Entre autres :

  • Manager dans la complexité

Être à l’aise dans la complexité et résoudre des problèmes inédits en apportant des réponses nouvelles exige de la créativité, de l’imagination, de l’ouverture, un esprit critique pour accepter de remettre en cause ses certitudes.

  • Intelligence relationnelle ou « savoir-relier »

L’expertise du manager n’est plus la panacée ; le manager  agile accepte les différences de point de vue et sait connecter les bonnes personnes, pour faire émerger leur intelligence collective. (Lire l’article Managers agiles, développez votre « savoir-relier » )

  • Intelligence émotionnelle

Grâce aux neurosciences, nous savons, à présent, combien nos émotions influencent notre mémoire, impactent notre système de valeur et nos décisions. La conscience, la compréhension et la maîtrise de ses émotions aident le manager à mieux appréhender les événements et prendre les « bonnes » décisions.

 

Ces compétences, qui relèvent davantage du développement vertical ou cognitif, s’acquièrent par un apport de connaissances, bien sûr, grâce notamment aux découvertes des neurosciences pour bien comprendre ce qui se passe dans notre cerveau et agir sur sa plasticité; en formation de management, également; mais, surtout, par l’expérience, avec des aller-retours permanents entre réalité terrain,  réflexion personnelle, évaluation, retour terrain… qui permettent de mesurer la montée en compétence et l’appropriation de ces nouveaux talents.

Cette aptitude à expérimenter, avec l’intelligence de situation qui convient, est la première des compétences à développer pour intégrer efficacement les autres, citées ci-dessus et celles que nous ne connaissons pas encore. En  effet, 65% des métiers de demain, ceux qu’exerceront les collaborateurs de la génération Z, n’existent pas aujourd’hui; et nous savons qu’au rythme où notre monde change, avec des connexions de plus en plus complexes et un besoin accru de collaboration, c’est votre capacité d’adaptation rapide, autrement dit votre agilité managériale qui fera la diférence. 

 

agilite manageriale

Ce n’est pas le plus fort de l’espèce qui survit, ni le plus intelligent. C’est celui qui sait le mieux s’adapter au changement.

Charles Darwin

 

Comment développer son agilité managériale ?

C’est un processus individuel et collectif à mettre en place, une démarche d’amélioration continue personnelle, une pratique que connaissent bien les agilistes, puisque l’amélioration continue est un principe fondamental du Manifeste agile[1].

Ce cycle itératif pourrait se résumer ainsi : Stop, Ouverture, Expérience.

 cycle

Stop !

Arrêtez-vous régulièrement, prenez de la hauteur ! Pour décoder a posteriori les moments forts vécus, les difficultés rencontrées et les solutions mises en œuvre ; pour s’enrichir des enseignements tirés, évaluer la pertinence des décisions que vous avez prises, décrypter vos ressentis face à telle ou telle personne ; tirer profit de chaque situation pour comprendre et agir en connaissance de cause.

Quelques minutes chaque matin, avant d’ouvrir sa boîte mail, ou chaque semaine, ce temps pour soi est à considérer comme un rituel incontournable pour repérer ses axes d’amélioration et conserver la maîtrise de son propre développement.

Ces séances d’autocoaching vous permettent de souffler, de lever la « tête du guidon » et de prendre du recul sur les progrès constatés, pour mieux repartir, avec des objectifs d’amélioration.

canstockphoto1597202J’organise ma propre rétrospective, chaque vendredi ; je prends rendez-vous avec moi-même, trente minutes, et je me pose ces quatre questions : de quoi suis-je fière ? Quelles ont été mes difficultés ? Qu’ai-je appris de nouveau ? Qu’ai-envie d’améliorer ? Depuis, j’ai vraiment l’impression de m’améliorer chaque jour.

Nathalie, responsable marketing digital

 

cercle vertueux amelioration continue

Le cercle vertueux de l’amélioration continue

 

Soyez curieux !

La curiosité n’est pas un vilain défaut, au contraire ! Notre cerveau est fainéant : face à une situation donnée, il répète ce qu’il sait faire ; nos routines cognitives nous amènent à reproduire automatiquement les mêmes gestes ou comportements, même si nous savons que ce n’est pas la bonne solution.

Et s’il existait d’autres réponses à tel problème ? Il est de plus en plus nécessaire de remettre en question ses certitudes, désapprendre, explorer quelque chose de nouveau et de différent. S’appuyer sur les autres, en les observant, en échangeant avec eux, en sollicitant leur feedback constructif ouvre notre cadre de référence. C’est l’esprit du codéveloppement managérial : partager entre pairs pour co-construire une réponse à une problématique commune et découvrir de nouvelles pratiques. Cette ouverture nous incite à cultiver notre capacité à désapprendre pour apprendre et enrichir notre « bibliothèque » de savoir-faire et de savoir-être.

PS Une nouvelle offre de codéveloppement managérial est disponible ici. N’hésitez pas à me contacter.

 

La capacité d’apprentissage, c’est-à-dire le désir et la volonté d’acquérir de nouvelles compétences pour rester pertinent et employable sera la clé de la réussite.

Jonas Prising, Steward of the Future of Education, Gender and Work Global System et co-préside le conseil régional du Forum Economique Mondial sur l’Europe et la transformation numérique des industries pour le secteur des services professionnels

 

A propos, que diriez-vous d’évaluer votre propre quotient d’apprentissage ? (cliquez sur le lien)

canstockphoto1436830Nous avons créé un petit groupe de 4 ou 5 managers et nous nous réunissons, toutes les deux semaines, pour partager nos difficultés; nos échanges nous permettent de constater que nous sommes souvent confrontés aux mêmes problèmes mais que nous les gérons différemment. Ça, c’est intéressant, en terme d’apprentissages.

Bruno, Program Director

 

Osez l’expérience !

Accepter d’expérimenter un nouveau comportement nécessite d’avoir le courage de prendre un risque, en étant honnête avec soi-même sur les résultats pour en tirer quelque chose de positif. C’est se laisser surprendre par l’inattendu, s’émerveiller devant la nouvelle réussite. Expérimenter, c’est aussi accepter de se tromper ou d’échouer et de chercher d’autres voies ; en développant votre résilience, vous aiguisez votre capacité à rebondir après avoir été confronté à des difficultés. Comme le gymnaste, qui par sa pratique intense quotidienne et la répétition de ses gestes, tombe parfois ou n’y arrive pas du premier coup, c’est trouver sa propre réponse, celle avec laquelle on est à l’aise.

canstockphoto16534019Chaque semaine je me fixe de me confronter à une difficulté et d’expérimenter quelque chose de nouveau. C’est mon « test and learn » hebdomadaire. Il m’arrive même d’en parler à mes collaborateurs, parfois, pour avoir leur feedback !

Martin, responsable de département

 

 

En collectif, la démarche est identique pour une communauté de pratiques de managers : prendre le temps de se réunir, apprendre les uns des autres, échanger ses « bonnes pratiques », lancer des plans d’actions pour l’expérimentation, puis se donner le temps du retour d’expérience et de l’évaluation.  

 

Votre agilité managériale, c’est à dire votre capacité à vous remettre en question, à apprendre de vos expériences et de celles des autres et à vous adapter continuellement à votre environnement, est la première des compétences-clés de demain pour répondre aux exigences de l’entreprise et assurer votre employabilité, au-delà du plaisir que vous pouvez trouver à vous enrichir chaque jour.

2017, année 1, celle du renouveau, du re-démarrage : êtes-vous prêt(e) à vous lancer dans cette démarche réflexive ?  C’est la boucle de feedback, le cercle vertueux de l’amélioration continue, le moyen de mesurer concrètement le développement de vos (nouvelles) compétences managériales.

Changer n’étant facile pour personne, je vous propose d’être à vos côtés pour vous accompagner dans la mise en place de ce dispositif individuel ou collectif :  formation, coaching individuel et, nouveauté cette année, codéveloppement managérial.

Je vous souhaite une belle année 2017, riche en nouvelles expérimentations, en route pour 2025.

 

Découvrir le codéveloppement managérial

 

 

[1] Voir http://agilemanifesto.org/iso/fr/principles.html